Testuz, une tradition depuis bientôt 500 ans

Les pieds dans l’eau du lac Léman, accrochée sur les coteaux bien ensoleillés de Lavaux, la maison Testuz a tout pour plaire.

La famille Testuz est venue s’installer en 1538 dans le vignoble du Dézaley. De père en fils, ils ont travaillé pendant de longues années à la culture de la vigne. Ce n’est que trois siècles plus tard que Louis Gerber-Testuz et son neveu Charles ont créé le premier commerce familial de vin.

Qui sommes-nous ?

La chaîne des processus qui conduisent le raisin dans le verre mobilise un nombre impressionnant d’acteurs. Produire du raisin est une chose. Le vinifier et l’élever en est une autre. Le vendre, conquérir des marchés, une autre encore. Depuis des siècles, dans toutes les grandes régions viticoles du monde, de la Bourgogne au Bordelais, de la Toscane à la Napa Valley, d’éminentes familles ont exercé une action déterminante sur le développement des vignobles et la renommée de leurs vins dans le monde entier. Leurs noms sont inscrits en lettres d’or dans l’histoire du vin.  Il en va de même dans le canton de Vaud, comme l’atteste la toute récente « Histoire vaudoise » (parue en 2015): « Le grand commerce vaudois du XIXe siècle est parti du vin et du blé ». La maison Jean & Pierre Testuz en Lavaux fait partie de ces grandes entreprises viticoles du commerce vaudois.

Who_2    Who_1    Who_3

Derrière chaque grande réussite se trouvent des hommes d’exception

Charles Testuz, descendant d’une longue lignée vigneronne, installe son commerce à Treytorrens en Dézaley, fief dont le nom demeurera fidèlement associé à l’entreprise familiale. Toutefois, le négoce ne prendra son véritable essor qu’avec Jules Testuz dit le « Colonel » (1873-1939), authentique figure fondatrice de l’entreprise.  Avant d’assurer sa succession, ses deux fils Jean (dès 1925)  et Pierre (dès 1930) le seconderont à la tête de l’exploitation. Ces années, qui précèdent la Seconde guerre mondiale, sont marquées par les crises qui affectent l’économie vinicole suisse, difficultés dues notamment à la concurrence des vins étrangers. Mais, dès les années 1947 et suivantes, un vent de protectionnisme (protection contre les importations, garanties des prix) soufflera, favorisant le développement de la branche. A la tête de l’administration et des ventes, Jean Testuz est présent sur tous les fronts. Vrai terrien, de caractère énergique et conquérant, affable envers chacun, Jean Testuz jouit de la confiance et de la considération de ses partenaires, de ses clients, de son personnel. On doit à son dynamisme les pas de géant accomplis par l’entreprise tout au long de son commandement. Pour sa part, son frère Pierre Testuz a la charge de la gestion du vignoble et des domaines, des achats, des vinifications et des mises en bouteilles. Décédé prématurément en 1972, à l’âge de 64 ans, Pierre Testuz avait parfaitement saisi l’enjeu décisif que constituait la recherche opiniâtre de l’excellence qualitative des vins signés Testuz.

La montée en puissance et en notoriété

1982_droite 1972_droite

Jean et Pierre Testuz avaient hérité d’un bon instrument de travail, mais leur engagement personnel va transformer la chapelle en cathédrale. Sous leur règne, des investissements considérables vont donner à l’entreprise de nouvelles dimensions, tant pour l’agrandissement des bureaux, des caves, des halles d’embouteillage et de stockage que pour la création de centres d’accueil et de réception, l’installation d’une vinothèque et l’aménagement d’un parking.

En 1980, la société Jean et Pierre Testuz fête en grande pompe l’inauguration de l’ultime étape de ses nouveaux bâtiments de Treytorrens (surface bâtie: environ 800 m2 en grande partie recouverte de vignes et de plantations).

Un imposant patrimoine en vignes et domaines

Notre-viognoble_4

Heureux héritiers de grands vignobles en Lavaux, Jean et Pierre Testuz n’ont cessé d’agrandir le patrimoine viticole de la maison en achetant des parcelles en Dézaley, à St-Saphorin, Grandvaux, Villette, Aigle et Yvorne, ainsi que le Clos des Abbesses à Denges. De plus, la maison Testuz s’est réservé l’exclusivité de domaines réputés, tels que le Château d’Hauteville à St-Légier, le Château de Lonay, le Domaine de la Doges à La Tour-de-Peilz et le Domaine de Montauban à Grandson. Considérable, l’investissement global en propriétés viticoles révèle le sens des valeurs pérennes et l’attachement à nos terroirs qui ont toujours animé les dirigeants de Testuz.

 

 

Emblème légendaire, présente sur toutes les étiquettes, l’Arbalète or sur fond bleu est devenue la référence des grands vins Testuz. 

armoirie_uniquement

 

Tous les amoureux des vins vaudois connaissent l’écusson à l’arbalète peinte en or sur fond bleu qui identifie les vins offerts sous la signature de Testuz. Une enseigne qui cautionne l’authenticité, la qualité haut de gamme des vins Testuz.

 

Vous allez être redirigé sur le site de notre partenaire Obrist où vous pourrez vous procurer nos crus.